Exploitation efficace de big data

Les données jouent également un rôle croissant dans l’intralogistique. Ce n'est pas pour rien que sont désignées sous le terme de mégadonnées des quantités colossales de données générées par les capteurs intégrés dans les machines et les installations, par les informations issues des processus et par de nombreux autres émetteurs. Et c’est ici que cela se complique. « On doit surveiller la quantité de données générées et trouver le fil conducteur : Quelles sont les données importantes, de quelles informations ai-je besoin ? », explique Sven Göhring,directeur des services techniques de KNV Logistik GmbH. « C’est essentiel, par exemple pour la predictive maintenance, à savoir la maintenance préventive. »

Il est ici question d’une exploitation efficace des mégadonnées. La hiérarchie d’une structure de fabrication traditionnelle doit être remplacée par une intégration verticale et horizontale des données de l’ensemble des processus impliqués. Cela signifie que les données ne sont pas seulement utilisées au niveau de la production, mais aussi dans d’autres secteurs de l’entreprise. Disposer en temps réel, à tout moment, de toutes les données importantes constitue le principe même de l’Industrie 4.0. Ainsi, tous les secteurs de l’entreprise puisent leurs données à la même source.

Cela implique toutefois l’intercommunication aisée de tous les systèmes au sein de l’entreprise. « On constate encore souvent de nos jours que différents systèmes ne peuvent toujours pas communiquer entre eux » soulignait le directeur de SSI SCHÄFER Automation GmbH. « Nous avons absolument besoin ici d’interfaces ouvertes car, en l'absence de communication permanente et exhaustive des machines entre elles et avec les hommes, l’intralogistique ne pourra pas bénéficier des avantages de la quatrième révolution industrielle. »  

[---Error_NoJavascript---]