Les défis de l’intralogistique

Les entreprises de logistique qui continuent de s’accrocher à un mode de stockage et d’expédition de marchandises rigide et relativement unidimensionnel auront beaucoup de mal à court terme à rester compétitives. De nombreuses entreprises utilisent déjà des systèmes de transport partiellement, voire entièrement automatisés. Pour les sociétés de logistique se pose donc la question de savoir quelles sont les mesures qui s’imposent pour ne pas rester à la traîne.

L’interconnexion de la logistique de données et de transports sera déterminante pour l’avenir. En lien à l’Internet des objets (IdO), notamment, des véhicules intelligents et autoguidés offriront des solutions logistiques intelligentes, flexibles et automatisées qui ne sont actuellement qu'à l'état d'ébauche. En observant le développement du commerce en ligne, caractérisé par une production sans cesse croissante accompagnée d’un transport de lots de taille toujours plus petite, on constate que les centres de production ne peuvent guère fonctionner sans logistique de transport fluide et flexible. La quatrième révolution industrielle (mot-clé « Smart Factory », usine intelligente) n'est possible qu'au moyen de processus intralogistiques automatisés permettant aux matières premières, produits en amont, et articles finis d’arriver à temps à destination.

Ces constats ne se sont toutefois pas encore imposés partout dans la logistique. « Les petites et moyennes entreprises adoptent une attitude relativement réservée à ce sujet et attendent de voir ce que font les grands pour les copier dans quelques années ou décennies », observe Thilo Jörgl. Mais il estime qu'à l’heure actuelle, où la numérisation évolue à un rythme effréné, ce n’est certainement pas une bonne stratégie. « De petites composantes de l'Industrie 4.0, telles que la maintenance préventive, sont parfaitement opérationnelles dès à présent, et ce également pour les petites entreprises. »

Un fait que soulignait également le directeur de SSI SCHÄFER Automation GmbH : « Une machine ou une installation moderne intègre généralement tous les éléments requis. Chaque entreprise, quelle que soit sa taille, dispose donc déjà des bases de l’Industrie 4.0. »

[---Error_NoJavascript---]