PMW: Les implications du commerce électronique pour la logistique

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que le commerce électronique est en plein boom. De plus en plus de clients tirent profit de la disponibilité des produits en tout lieu et à tout moment, et font leurs achats sur Internet. Et leurs attentes sont énormes.

Les consommateurs veulent un choix manifestement infini de produits, proposés dans des boutiques en ligne très professionnelles, et veulent disposer d’options de commande simples. Et naturellement pour la date souhaitée, avec un temps de livraison le plus court possible, avec des livraisons en point relais, sans frais de retour ou avec des possibilités de retour pratique, par exemple en « magasin ». Pour pouvoir rester présent sur ce marché et se trouver une place face aux géants tels qu’Amazon, les entreprises de taille moyenne et les startups doivent aujourd’hui aussi proposer ces services.

Mais qu’implique l’introduction de ce canal de vente dynamique ? Il s’agit en premier lieu d’être en mesure de répondre aux attentes des clients. Si on le traduit en logistique et flux internes de marchandises d’une entreprise, cela signifie une capacité et une fiabilité de livraison proche de 100 %, zéro erreur en préparation des commandes, des temps de traitement les plus courts possibles et une transparence sur toute la chaîne d’approvisionnement de l’entrepôt– le tout naturellement à un coût minimum.

Markus Schellinger vous expliquera dans l’interview suivant ce que signifie concrètement pour une PME de tenter l’aventure du commerce électronique.

Qu’est-ce qui distingue une structure de stockage du commerce électronique de celle d’une entreprise traditionnelle ?

Traditionnellement, plusieurs succursales ou centres de distributions régionaux sont alimentés à partir d’un entrepôt central, et ce à des dates planifiables. Dans le commerce électronique en revanche, chaque client est livré individuellement et directement. Cela a pour conséquence des tailles de commande beaucoup plus faibles, pour lesquelles il est difficile d’estimer quel article sera commandé à quelle date. Cette situation se reflète dans la gamme des articles : une multiplicité croissante d’articles doit être stockée de manière structurée et gérée en toute transparence pour garantir une disponibilité permanente. Les changements de catalogue ou de saison augmentent aussi le stock d’articles à vue d’oeil. Sans compter que les taux de vente des différents articles sont très variables. Le résultat est une accumulation d’articles à rotation lente. Ceux-ci pourtant, du fait de l’imprévisibilité du comportement d’achat, peuvent être transformés soudainement en articles demandés, donc à rotation rapide.

Du fait de cette dynamique élevée, des petites quantités de commandes et de la large gamme d’articles stockés, un prélèvement efficace des marchandises devient fondamental pour la préparation des différentes commandes de commerce électronique. Cela génère des modifications fondamentales dans les types de préparation de commandes mises en oeuvre dans la logistique e-commerce. Une préparation des commandes classique, selon le principe opérateur-vers-marchandise, génère dans ces conditions des trajets plus longs avec moins de prélèvements par position de picking, ce qui se traduit au final par des processus lents, coûteux et susceptibles de générer des erreurs.

Et en pratique, à quoi ressemble cette organisation pour une PME ?

Quiconque veut se lancer dans l’activité de commerce électronique doit s’y préparer avec attention et minutie. Il est du reste recommandé de procéder en trois étapes :

1. Une analyse fondamentale des données

Dans cette étape de base, il est important d’analyser et de comparer les données des différentes commandes, en particulier celles destinées au commerce électronique. La croissance de l’entreprise, la quantité des commandes, les modifications éventuelles des profils de commande, ainsi que les pics de commande et actions prévues, ne doivent pas être sous-estimés. Les ventes de produits individuels restent difficile à prévoir et constituent donc une variable imprévisible.

2. La définition du concept de stockage adapté

Il faut garder à l’esprit que pour les PME, le commerce électronique doit d’abord être testé comme un marché alternatif, et qu’il ne faut pas changer directement pour le tout commerce électronique. Cela signifie que le client n’a pas nécessairement besoin d’un nouveau centre logistique, mais que la structure existante doit être adaptée pour préparer les commandes e-commerce en parallèle. Nous choisissons alors le bon concept en considérant les coûts par unité de picking et le temps de traitement des commandes, et nous prenons en compte les exigences individuelles du client en ce qui concerne l’ergonomie et l’accessibilité pour la maintenance, afin de trouver une solution durable. Nous recourons en interne à une équipe d’experts en simulation pour une optimisation finale du système, une identification des éventuels goulets d’étranglement et le choix de la stratégie optimale. Le facteur de réussite passe par un rendement optimisé et des dépenses minimisées.

Contre toute attente, « manuel » et « partiellement automatisé » restent les maîtres mots. Les processus manuels et le recours aux opérateurs sont non seulement idéals au début, mais également sur le long terme, pour pouvoir agir en toute flexibilité. Le degré d’automatisation évolue avec le développement du commerce en ligne et l’augmentation de son chiffre d’affaire. Les processus partiellement et entièrement automatisés couvrent en premier lieu la charge de base et doivent venir remplacer des activités manuelles pénibles et répétitives. Les pics de commande exigent une flexibilité particulière et doivent par conséquent souvent être traités manuellement. Les processus peuvent par la suite être réajustés et automatisés étape par étape. De plus, la productivité dans les zones manuelles peut par exemple être augmentée en réalisant les transferts via des systèmes de transport sans conducteur, la mise en place de trajets de préparation de commandes intelligents ou l’utilisation de robots.

3. La sélection de la solution logicielle adaptée

Nous élaborons avec le client une solution IT individualisée, adaptée au concept de stockage et de préparation des commandes choisi. Celle-ci inclut le contrôle des stocks, la définition et le suivi des indicateurs de performance pour un pilotage efficace et la planification, la simulation et l’optimisation du stockage et de la préparation des commandes, pour une transparence et une traçabilité optimales.

En quoi les PME bénéficient-elles particulièrement d’un partenariat avec SSI Schäfer ?

Chaque client est unique, et chaque situation est analysée de manière individuelle. Nous exploitons les synergies de nos expériences approfondies en intralogistique et notre savoir-faire étendu en matière de commerce électronique. En collaboration avec le client, nous développons des solutions, comparons les différentes approches et prenons des décisions argumentées.

Nous nous efforçons de trouver la meilleure solution pour chacun de nos clients. C’est pourquoi nous les conseillons en toute neutralité pour relever les différents défis auxquels ils sont confrontés. Qu’elle soit manuelle, partiellement ou entièrement automatisée, la solution que nous vous proposons est issue à 85 % de notre gamme de produits et solutions. Et sur le plan informatique, nous proposons aussi notre propre progiciel WAMAS®, en qualité de partenaire SAP certifié. Après la mise en service, nous fournissons un service et une assistance 24 h/24 et 7 j/7 en recourant à nos technologies novatrices. L’évolutivité des systèmes est alors toujours garantie, et la croissance ou les adaptations ultérieures ne constituent en rien un problème. En tant que fournisseur unique en intralogistique bénéficiant d’une compétence attestée en gestion de projet, d’un savoir-faire de maître d’oeuvre et de la possibilité d’entreprendre la construction de votre entrepôt, nous permettons la réduction du nombre d’interfaces pour nos clients et réduisons au minimum le risque d’erreur en planification. Une vision d’ensemble, alliée à une prise en compte de tous les détails, font chez nous toute la différence.

Et si un élément ou composant n’est pas disponible chez nous, nos coopérations avec de nombreux partenaires nous permettent alors de proposer les meilleurs produits de la catégorie requise.

Tour de stockage LOGIMAT

Installations locales - Approvisionnement de la chaîne de montage avec la tour de stockage logimat®

mick_2.tif

Marques - Deux mondes différents, une même philosophie

WAMAS Lighthouse PWA_Pressemappe

Chronique - Be Informed

Customer Service & Support

Chez SSI Schäfer - Un service individualisé pour une disponibilité optimale de tous les systèmes

DM_Enns_035Behälter_Fluss_Reise.tif

Think Green - Des bacs durables utilisés sur la durée

Conveyor technology for totes

Think Green - Les bacs réutilisables en premier choix

misumi_3d_depiction.jpg

Interview - Ce que les clients désirent et que la logistique réalise

Pas déléments disponibles

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS OU DES COMMENTAIRES?