La mégatendance de la mondialisation

La progression de la mondialisation se caractérise par une intégration et internationalisation plus poussées des marchés qui se répercutent de plus en plus sur la société, de l’enseignement jusqu’à la vie privée et au relationnel.

Evolutions :

  • Recrudescence des exportations et participation accrue des économies émergentes au commerce mondial. Une nouvelle classe moyenne se développe dans les pays émergents (BRIC, Next Eleven) et en Europe centrale et orientale.

  • Le « ventre mou » de la classe moyenne établie dans les pays industrialisés est en déclin. Les systèmes sociaux subissent une certaine pression, les super-riches deviennent de plus en plus nombreux et continuent de s’enrichir.

  • Tout ce qui peut être automatisé fait l'objet d’un contrôle de faisabilité et de rentabilité. Les machines assument progressivement les tâches abrutissantes ou pénibles pour l’homme. La responsabilité humaine se modifie. Le travail devient plus aisé, les valeurs passent du matériel à l’immatériel.

  • La mondialisation croissante s’accompagne d’un renforcement de la régionalisation. Les produits régionaux deviennent des facteurs clés créateurs de valeur ajoutée.

  • Les frontières entre les différentes cultures s’estompent de plus en plus.

  • Les lois et réglementations nationales, européennes et multilatérales se rapprochent toujours plus et deviennent un impératif de la concurrence mondiale.

[---Error_NoJavascript---]