Les mégatendances

Quelles en sont les impacts technologiques? Les chercheurs de tendances apportent des réponses différentes à ces questions. Nous avons rassemblé quelques prévisions de grands spécialistes des tendances: 

UNE FENÊTRE SUR LE MONDE DE DEMAIN

Quelles sont les mégatendances qui marquent la période actuelle?

Le monde est de plus en plus organisé en réseaux. Que ce soit en ligne ou hors ligne, chacun de nous entretient un grand nombre de relations, souvent très informelles mais quasiment toujours numérisées. Les appareils intelligents (smart device) connectés par l’intermédiaire d’internet communiquent entre eux et accompagnent de plus en plus notre vie quotidienne; tous les domaines de la vie professionnelle ou privée sont interconnectés et intelligents.

Technologies:

  • Numérisation – tout ce qui peut être numérisé est numérisé

  • Internet des objets – l’intercommunication des dispositifs intelligents ne cesse de croître.

  • Big data – nouveaux savoirs et nouveaux modèles d'entreprise obtenus par l’analyse intelligente

  • Commerce en ligne et commerce mobile – volonté croissante de livraison immédiate

  • SoLoMo (Social, local, mobile) – la convergence des technologies collaboratives, géodépendantes et mobiles

  • Gestion de leads – est un impératif pour toutes les entreprises

  • Monnaie virtuelle « pop-up » – de plus en plus de monnaies parallèles apparaissent (exemple le bitcoin)

Un extrait des évolutions actuelles:

  • Des secteurs de marché et des marchés entiers convergent, de nouveaux systèmes économiques se créent. Les entreprises deviennent des réseaux ouverts à valeur ajoutée.

  • Du fait de l’individualisation et de la « singularisation » croissantes, les gens cherchent à tisser des contacts et des liens avec d’autres personnes au travers de communautés temporaires. L’esprit de communauté et une « mentalité de club » gagnent en importance.

  • Connectivité et numérisation sont indissociables. La numérisation croissante donne chaque fois naissance à de nouvelles interfaces et à de nouveaux concepts, accélérant encore les processus de travail, de communication et de coexistence.

  • La connexion de portables intelligents avec les demandes en biens de consommation et logiciels de prévisions permet aux entreprises d’identifier plus facilement les besoins des individus et de leur proposer de façon ciblée des produits et des services en adéquation avec leur situation. Cet aspect a des répercussions importantes sur les divers secteurs et chaînes de livraison.

  • Les processus de création de valeur, les diverses expériences, produits et services connaissent une numérisation accélérée. De nouveaux modèles commerciaux prospèrent. De nouvelles startups de réseaux sociaux arrivent presque quotidiennement sur le marché. Le commerce électronique continue de gagner des parts de marché à une vitesse vertigineuse.

  • La prise de contact, le conseil et la vente s'effectuent de plus en plus en ligne. Les réseaux en ligne et les communautés thématiques prennent toujours plus d'importance pour le contact avec la clientèle.

La progression de la mondialisation se caractérise par une intégration et internationalisation plus poussées des marchés qui se répercutent de plus en plus sur la société, de l’enseignement jusqu’à la vie privée et au relationnel.

Evolutions :

  • Recrudescence des exportations et participation accrue des économies émergentes au commerce mondial. Une nouvelle classe moyenne se développe dans les pays émergents (BRIC, Next Eleven) et en Europe centrale et orientale.

  • Le « ventre mou » de la classe moyenne établie dans les pays industrialisés est en déclin. Les systèmes sociaux subissent une certaine pression, les super-riches deviennent de plus en plus nombreux et continuent de s’enrichir.

  • Tout ce qui peut être automatisé fait l'objet d’un contrôle de faisabilité et de rentabilité. Les machines assument progressivement les tâches abrutissantes ou pénibles pour l’homme. La responsabilité humaine se modifie. Le travail devient plus aisé, les valeurs passent du matériel à l’immatériel.

  • La mondialisation croissante s’accompagne d’un renforcement de la régionalisation. Les produits régionaux deviennent des facteurs clés créateurs de valeur ajoutée.

  • Les frontières entre les différentes cultures s’estompent de plus en plus.

  • Les lois et réglementations nationales, européennes et multilatérales se rapprochent toujours plus et deviennent un impératif de la concurrence mondiale.

Outre le transport de personnes, de biens et d’informations, la mobilité englobe également une flexibilité mentale accrue, que l’on peut constater par exemple par les choix de carrière, les changements dans les étapes de vie ou l’adhésion à la formation continue. La formation continue intégrant l’adaptabilité spatiale et cognitive constitue pour de nombreux secteurs professionnels du futur une exigence fondamentale pour faire face à la concurrence des machines et des emplois bien rémunérés. 

Evolutions:

  • La compétitivité des entreprises et des employés dans un univers mondialisé repose en grande partie sur la mobilité. Des structures d’entreprise mondialisées s’effacent et s'apparentent toujours plus à un essaim.

  • Les gens veulent la mobilité 24 heures sur 24. Le métro viennois circule par exemple 24 heures par jour. Les innovations et les modèles d’affaires ayant trait à la mobilité tels que le car-sharing prennent de la vitesse. Le nombre d’utilisateurs de car-sharing passera en Europe de 0,7 million en 2011 à 15 millions en 2020.

  • Une plus grande mobilité accroît aussi la pollution et implique la nécessité de développer de nouvelles technologies de moteurs durables.

  • Le besoin profond d’appartenance à une patrie, de stabilité, de quiétude et de réelle proximité est à l’antipode de la mobilité. Etant donné que la coordination et la communication vont s’intensifier drastiquement et qu’un nombre croissant d’’employés travaille sur des projets communs à partir de différents sites, « la pleine conscience » est en passe de devenir un moteur de stabilité.

Le passage de la société industrielle à celle de la connaissance basée sur la création de valeurs immatérielles modifie les structures de l'entreprise et le comportement des employeurs. La main d'œuvre devient une composante essentielle de l’économie globale dans les domaines tels que le service, l’information, la créativité. Les processus, expériences et idées gagnent en importance. Les limites entre vie privée et vie professionnelle s’estompent de plus en plus. Les salariés sous contrat à durée indéterminée aspirent également à davantage d'indépendance dans l'exercice de leurs activités.

Evolutions:

  • Les travailleurs du savoir, les auto-entrepreneurs et les riches de demain constituent la classe créative. Ils aiment le « nouveau luxe » et le savourent bien, leurs proches sont des citoyens du monde qui s'engagent en même temps dans leur région.

  • La classe créative apprécie les performances de haut niveau, l’artisanat, les technologies actuelles, la transparence, la durabilité, l’amitié, l’auto-optimisation et la qualité de vie. Elle redéfinit le travail en exigeant des modèles de temps de travail flexibles, une plus grande autonomie et l’auto-réalisation. Les biographies professionnelles se transforment en multigraphies, visant une vie permanente.

  • Le travail mobile, sans lieu de travail fixe, offrant la meilleure plate-forme de développement de la créativité, ainsi qu’un bon équilibre vie-travail deviennent la norme attendue. Seul celui qui se positionne comme employeur attractif avec des horaires de travails flexibles, des congés sabbatiques, des principes d’équilibre vie-travail et un travail qui a du sens, est en mesure d’attirer et de garder les meilleurs talents.

La néo-écologie ne reflète pas seulement un soucis de protection de la nature ou l’antagonisme de la grande industrie. La durabilité et l’efficacité imprègnent tous les secteurs et allient économie, écologie et responsabilité sociale. De plus en plus de consommateurs optent pour de « bonnes » marques et entreprises qui offrent au-delà d’un produit la promesse de contribuer à la vie de sa clientèle, de ses employés et à toute la société.

Evolutions:

  • La protection de l’environnement, de bonnes conditions de travail et l'égalité des chances pour tous sont une évidence pour les entreprises prospères qui se considèrent comme une « bonne entreprise » assumant activement leur responsabilité à l'égard de la société.

  • Les clients accordent toujours plus d'importance aux aspects éthiques et écologiques des produits et des marques dans leurs décisions d'achat.

  • Une consommation éthique comme on le voit aujourd’hui pour le café, thé, vêtements et produits alimentaires, remplace les « biens de luxe classiques vecteurs de statut social ».

  • Les entreprises veillent à une production durable dès la phase de développement du produit et place toujours plus la carte de la plus-value durable pour le client au centre de leur publicité.

 

Depuis plus de 100 ans, la société est marquée par une quête d’autonomie et d’autodétermination et le déclin des modèles hiérarchiques classiques. Les hommes façonnent et révèlent leur identité et personnalité à travers leur consommation et la recherche de nouveaux liens. Ils reportent des choix de vie importants afin de laisser la porte ouverte à plusieurs options le plus longtemps possible.

Technologies:

  • Fabbing – auto-fabrication de produits individuels à partir d’imprimantes 3D

  • Fabrication rapide – utilisation d’une imprimante 3D professionnelle pour la fabrication de produits personnalisés 

Evolutions:

  • Le désir de vivre une « véritable vie » personnelle et le besoin d’autoréalisation transforment les modèles de vie traditionnels. Changement de poste, de domicile, de partenaire – les biographies se tissent, détissent et retissent désormais de plus en plus de fils.

  • Les hommes utilisent l’Internet comme une plateforme d’autoreprésentation et de publication de contenus personnels. Un nombre toujours croissant de sites de bricolage se développent, soulignant le souhait de concevoir des choses sur mesure pour l’usage quotidien.

  • Des appartenances librement choisies comme des amis et des communautés thématiques remplacent la famille traditionnelle.

  • Le potentiel commercial consiste à développer des produits et services personnalisés basés sur des concepts modulaires.

VOUS AVEZ DES QUESTIONS OU DES COMMENTAIRES?

[---Error_NoJavascript---]