3 étapes pour adapter son outil logistique au e-commerce

Depuis 2013 et l’arrivée du e-commerce en France, notre manière de consommer en ligne à beaucoup évoluer. Aujourd’hui, le commerce en ligne est placé sous le signe de l’adaptabilité  !  

Pour pouvoir concurrencer les plus grandes marketplaces, les nombreuses entreprises du e-commerce doivent proposer : une gamme de produits variée, une expérience d’achat intuitive, plusieurs modalités de paiement et de livraison.

D’un point de vue logistique, que va impliquer ce nouveau canal de vente dynamique ?  

Si nous traduisons toutes ces demandes en logistique, voilà ce à quoi les entreprises doivent être attentives :  

  • Optimiser ses flux de marchandises internes pour augmenter la disponibilité des produits 

  • Traiter les commandes entrantes le plus rapidement possible 

  • Réduire à zéro les erreurs de préparation de commandes  


Le réseau logistique du e-commerce

Dans des chaînes d’approvisionnement « classiques », un entrepôt central alimentent des entrepôts secondaires de manière régulière. Pour les distributeurs du e-commerce c’est tout autre. Les commandes varient sans arrêt, aussi bien leur composition que leur rythme. Il y a autant de destinations de livraison qu’il y a de clients, et peu importe la distance, les délais de livraison doivent être tenus. 

Pour les professionnels du e-commerce, aussi bien B2C que B2B, la gestion des stocks peut être un vrai casse-tête. Il est difficile de prévoir quel article sera commandé à quel date et les changements de saison font également varier les articles stockés.  

Ce qu’il risque de se passer, c’est que les distributeurs vont stocker de grandes quantités d’articles peu demandés - faible rotation. Du jour au lendemain, ils peuvent être très demandés - rotation rapide. 

Du fait de l’imprévisibilité de la demande, les acteurs de la vente en ligne doivent créer un système de stockage et de préparation de commandes dynamiques et surtout transparent.

La préparation de commandes doit elle aussi être optimisée pour s’adapter en toute flexibilité aux besoins du commerce en ligne. Une préparation de commandes manuelles, par exemple, ne serait pas préconiser pour les besoins du e-commerce. Elle pourrait s’avérer être plus coûteuse, moins rapide, moins sécurisée pour les opérateurs et générer plus d’erreur.  

Markus Schellinger, Directeur Technologies et solutions retail chez SSI SCHÄFER, nous livre ses 3 préconisations pour créer un outil logistique adapté au e-commerce.  


Comment adapter son outil logistique aux demandes du e-commerce ?

Grâce à sa collaboration dans de nombreux projets d’installation de systèmes logistiques, Markus Schellinger a identifié 3 grandes étapes pour bien adapter la logistique aux besoins du e-commerce


1. Analyser les données des ventes, profils clients et saisonnalité 

Dans cette première étape cruciale, il est important de prendre en compte toutes les données de ventes des dernières années qui seront utiles pour la stratégie de vente en ligne :  

  • Croissance de l’entreprise 

  • Nombre de commandes 

  • Evolution du profil des commandes 

  • Saisonnalité 

Avant de lancer une boutique en ligne, il faut également programmer toutes les actions commerciales. La vente de produits individuels reste imprévisible. Toutes les données qui peuvent faciliter l’anticipation de la demande et donc faciliter le travail des opérateurs doivent être compilées et enregistrées


2. Définir ses objectifs et adapter le niveau d’automatisation  

Dans la majorité des cas, la vente en ligne vient seconder la vente physique. Puis le modèle de vente évolue vers des expériences d’achat multi ou omnicanales.  

Plutôt que de construire un nouvel entrepôt ultra automatisé, il est souvent plus utile et plus rentable d’optimiser l’existant. L’objectif de la modernisation d’entrepôt logistique va être de permettre la préparation des commandes du e-commerce en parallèle de l’activité habituelle. 

L’automatisation des processus peut se faire étape par étape.

Prenons un exemple ; une PME se lance dans la vente en ligne, mais pour le moment tous les processus sont manuels. Des opérateurs prélèvent des articles en zone de stockage et les acheminent vers l’emballage et l’expédition.  

L’entreprise peut conserver le prélèvement manuel mais préférer un transport interne par AGV pour réduire les distances parcourues. Elle peut aussi faire le choix d’installer des convoyeurs depuis la zone de stockage vers des postes de préparation de commandes semi-automatisées, ce qui permettrait d’offrir plus d’ergonomie aux opérateurs et réduirait les erreurs de préparation de commandes. 

L’automatisation permet d’offrir plus de flexibilité et d’absorber une nouvelle croissance. Pour que cet investissement soit rentable, il faut qu’il soit compris et utile aux besoins et aux pratiques de l’entreprise.  


3. Sélectionner et paramétrer une solution logicielle pour la gestion de la logistique 

Une fois le système de stockage et de préparation de commandes choisi, pour que tout soit synchronisé, il faut y ajouter une couche pertinente d’informatique.  

Chez SSI SCHÄFER, nous créons et paramétrons avec nos clients leur propre solution à partir de notre WMS / WCS WAMAS®. Cette suite logicielle est primordiale pour faire fonctionner les systèmes automatisés et suivre en temps réel l’activité de l’entreprise.  

Une commande de dernière minute ? Un problème dans la chaîne d’approvisionnement ? Le système informatique va le détecter et vous préconiser la meilleure marche à suivre. 

Un logiciel de gestion logistique comprend : la gestion des stocks, la simulation et l’optimisation du stockage, le séquençage des commandes et tous les outils de contrôle et reporting.  


Comment SSI SCHÄFER accompagne ses clients dans l’optimisation de leur logistique au e-commerce ?

Nous travaillons au cas par cas pour fournir à nos différents clients une solution clé en main. Nous choisissons avec eux le meilleur concept de stockage et préparation de commandes en évaluant les coûts par unité de stockage et le temps de traitement des commandes idéal.

Nous intégrons dans nos systèmes logistiques leur exigence en matière d’ergonomie et d’accessibilité des postes, pour que leur nouvel investissement soit en accord avec leur charte QHSE. 

Nous sommes un fabricant / fournisseur, 85% de nos systèmes viennent de nos propres centres de production.

En 2020, nous avons rejoint l’initiative de l’ONU "Les objectifs du développement durable", pour  développer une logistique plus verte, respectueuse de nos ressources et tournée vers l’avenir.

Ce sont les valeurs que nous défendons et proposons à nos clients.  

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

3D-Matrix Solution

Quel niveau d’automatisation pour votre entrepôt ?

SSI Order Verifier

Améliorez votre taux de service logistique et gagnez en performance !

website_header_agv.jpg

L'automatisation avec des véhicules autoguidés (AGV)

LE GUIDE DE LA PERFORMANCE INTRALOGISTIQUE

Quelles sont les clés du succès pour gagner en productivité ?
Découvrez nos conseils logistiques et bonnes pratiques pour anticiper sur les évolutions intralogistiques de demain et gagner en performance logistique.

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE
mock-up guide performance intralogistique

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS OU DES COMMENTAIRES?