LA LOGISTIQUE DURABLE AVEC ET PAR L’INFORMATIQUE

"L’informatique durable est plus qu’un simple serveur à économie d’énergie. Elle implique une gestion intelligente et utile des données, par exemple dans le domaine du transport, de l’énergie ou de la logistique".
(Matthias Horx, futurologue)

Les systèmes intralogistiques sont de plus en plus grands et complexes. Les systèmes informatiques actuels atteignent ainsi des dimensions et une puissance de calcul qui auraient été inimaginables il y a seulement quelques années. 

Les processus de stockage ont toujours eu pour objectif d’obtenir la plus grande capacité et disponibilité possible. Seuls des systèmes de stockage efficaces permettent aux entreprises de conserver un avantage concurrentiel et de répondre aux exigences élevées des clients. Le concept moderne d’efficacité va bien au-delà des paramètres économiques — cela passe maintenant par une approche écologique, globale et durable. 

Trouver le meilleur équilibre entre économies et écologie dans la logistique est une problématique complexe. Cela demande une connaissance approfondie de toutes les offres du marché, mais aussi une anticipation sur les avancées technologiques. SSI SCHÄFER et ses 11 000 collaborateurs en ont bien conscience. Le fournisseur de solutions logistiques met en avant la gestion logistique informatisée, pour aider les entreprises dans leur recherche de performances et d’efficacité énergétique.

Les logiciels logistiques : une importance croissante depuis les 30 dernières années

L’industrie informatique joue un double rôle dans les problématiques de développement durable. D’un côté, elle consomme beaucoup d’énergie et génère une grande quantité de chaleur, sans parler des déchets électroniques. D’un autre côté, elle détient une ressource clé pour résoudre plusieurs problèmes environnementaux, grâce aux logiciels de gestion. L’utilisation de logiciels s’est multipliée ces dernières années. L’augmentation du nombre de lignes de codes créées témoigne notamment de l'énorme augmentation de capacité de réponse des logiciels. [1]

Aujourd’hui, une voiture compacte standard nécessite environ 250 fois plus de lignes de programmation qu’une navette spéciale il y a environ 30 ans. Cette augmentation de l’utilisation de logiciel va de pair avec l’augmentation de leur capacité et leurs extensions fonctionnelles. Sans une gestion hors pair des logiciels, il aurait été impossible de créer la norme « EURO-6 », pour les véhicules à moteur. Il en va de même pour la logistique, qui nécessite une connexion et interactivité parfaite entre les machines et les logiciels pour faire fonctionner les entrepôts, comme une voiture a besoin de l’« EURO-6 » pour avancer. Le rôle des logiciels a lui aussi connu des avancées significatives durant les dernières décennies. 

La logistique durable dans les entrepôts modernes

Cas pratique : stratégie de stockage et optimisation du temps de cycle

Grâce à l’informatique, nous pouvons mettre en place des stratégies d’optimisation du stockage. Les rayonnages automatisés à grande hauteur, les systèmes de navettes ou les transstockeurs sont programmés pour optimiser les processus de : stockage, tri, prélèvement, approvisionnement et préparation de commandes. Les critères d’optimisation sont paramétrés en fonction des besoins énergétiques et des objectifs de performance.

Pour augmenter l’efficacité des processus de stockage, SSI SCHÄFER opte pour leur logiciel logistique interne : WAMAS® ou la solution d’extension SAP. La stratégie de pilotage informatique peut être mise à jour à tout moment, pour s’adapter aux pics d’activité. Qu’est-ce que permet une stratégie de stockage optimisée ? Des distances de déplacements plus courtes, plus de performance, donc un potentiel d’économie non négligeable

Cas pratique : préparation de commandes en parallèle

Préparer des commandes en parallèle peut s’avérer plus économique financièrement et énergétiquement que de les préparer séparément. De cette façon, on peut réaliser des économies en emballages, en étiquette... . Cela implique de faire appel aux ressources matérielles et humaines simultanément et de manière synchronisée. Les logiciels logistiques modernes permettent de piloter les ressources de l’entrepôt en fonction de l’activité et, à terme, de réduire les coûts liés à la préparation de commandes.

Cas pratique : préparation de commandes semi-automatisée

Depuis notre tour de stockage verticale SSI LOGIMAT®, plusieurs petites pièces peuvent être prélevées rapidement et simultanément, très pratique par exemple lors de l’assemblage d’un kit. L’extension WAMAS® LOGIMAT, grâce à son nouvel algorithme, optimise le prélèvement par vague et permet d’augmenter visiblement et rapidement les performances de préparation de commandes. La SSI LOGIMAT® garantit un retour sur investissement rapide : en 4 semaines de travail continu, grâce aux économies énergétiques qu’elle permet de réaliser. Si nous nous projetons sur une année, les économies d’énergie réalisées par les tours de stockage sont équivalentes au besoin énergétique moyen d’un foyer d’une personne. [2]

Cas pratique : baisse du coût d’exploitation grâce à la reconfiguration

Un système automatisé n’exige pas les mêmes performances aux heures creuses qu’aux heures de pointe. Les équipements automatisés peuvent être reconfigurés pour adapter leur rythme de fonctionnement. Un logiciel de gestion d’entrepôt ultramoderne, tel que WAMAS®, reconnaît automatiquement les périodes creuses et réduit la consommation d’énergie, pour que l’entrepôt devienne plus écologique sur le long terme.

Cas pratique : gestion intégrée des transports

La gestion efficace des transports commence par un emballage et un chargement optimisé des marchandises. Grâce aux logiciels de génération de modèles de colis (SPPG), il est possible de déterminer l’organisation optimale de l’unité de chargement. Cela permet :

  • Une utilisation optimale des palettes

  • Une réduction du nombre de palettes

  • Une réduction du matériel d’emballage


Grâce à un logiciel de gestion des transports, tels que WAMAS® ou SAP TM, il est possible de planifier et combiner des envois pour optimiser les cycles de tournées. Cela permet à terme de réduire significativement le nombre de camions sur les routes et donc de réduire les émissions de CO².

Concevoir une solution de gestion des transports durables, c’est concevoir une solution adaptable aux paramètres extérieurs. Les logiciels de gestion des transports doivent être capables de modifier les heures de départ ou les horaires de livraison sur la base des informations trafic. Cela permet d’éviter qu’un camion ne se retrouve bloqué dans la circulation. Les solutions logicielles actuelles peuvent facilement gérer les imprévus et modifier l’attribution des commandes et les cycles de tournées.

Cas pratique : gestion des retours

Les systèmes de stockage sont fondamentalement prévus pour l’entreposage de marchandises en vue de leur production et/ou expédition. Les retours, c’est-à-dire les marchandises renvoyées après expédition, vont à contresens des flux de marchandises ordinaires. Souvent, réintégrer les marchandises retournées dans le système logistique est si coûteux que beaucoup d’entreprises préfèrent les détruire. Cette décision, très contestable, autant d’un point de vue économique qu’écologique, peut être évitée grâce à un logiciel logistique intelligent. Les systèmes informatiques modernes, tels que le logiciel de gestion logistique WAMAS®, facilitent le suivi des retours et réduisent ainsi le coût de leur réintégration dans le système logistique.

Cas pratique : maintenance intelligente

La maintenance prédictive est l’un des cas pratiques les plus importants de l’industrie 4.0. Grâce à sa capacité de prédiction, elle permet de préserver les ressources en évitant des remplacements inutiles et prématurés des équipements tout en prévenant d’éventuelles pannes. Ainsi, la durée de vie des systèmes, et de ses équipements, peut être prolongée et les coûts d’investissement réduits. Les pannes peuvent être anticipées et leurs réparations mieux planifiées.

Cas pratique : la modernisation par l’informatique

Grâce à ses services de modernisation d’entrepôt, SSI SCHÄFER prolonge la durée de vie des systèmes. La modernisation du système informatique implique, par exemple, le remplacement des serveurs, la mise à jour des systèmes d’exploitation ou des bases de données, l’extension des processus informatiques, le changement ou migration vers une nouvelle version. Les extensions ou modernisations informatiques sont programmées pour intégrer facilement tous les flux de marchandises. Les bénéfices incluent une augmentation de la productivité, des flux plus optimisés et des économies d’énergie notables.

1] Navette spatiale 1981 : 400 000 lignes de code programmées ; Golf 82 018 : 100 000 000 lignes de codes programmées (estimation) ; Source : informationisbeautiful.net/visualizations/million-lines-of-code/
[2] Ce potentiel d’économie varie en fonction de la gamme d’équipements, de son environnement et de la conception du SSI LOGIMAT®. Les données servent à illustrer le potentiel d’économie.

Auteur : Markus Klug, Analyse des données et simulation

markus_klug_ssi schäfer.jpg


Software-Solutions

Page d'accueil SSI SCHÄFER

Solutions logicielles

green_logistics.tif

Entreprise

Développement durable

upd_35_ecom_1825x871.jpg

Update - magazine d'entreprise

Update 35

Pas déléments disponibles

Interlocuteur

Charlotte Bargman Chargée Communication Numéro de téléphone: +33 6 58 17 47 26 Email: charlotte.bargman@ssi-schaefer.com