4 questions à se poser pour une optimisation des stocks réussie

La gestion des stocks est une activité à la fois clé et complexe pour une entreprise. Optimiser ses stocks doit être une priorité. Les entreprises ayant entamé une démarche de fiabilisation de leurs stocks ont constaté une augmentation à la fois de leur chiffre d’affaires (en moyenne de 4%) et de la valorisation de leurs stocks (jusqu’à 20 à 30%). Comment mettre en place une gestion des stocks efficiente ?  


1- Pourquoi miser sur sa gestion des stocks pour gagner en rentabilité ?


Une mauvaise gestion des stocks peut avoir des conséquences financières importantes pour une entreprise.

Conséquences d’une mauvaise gestion des stocks :

  • Risque de sur-stockage : une mauvaise gestion des approvisionnements ou une rotation insuffisante sont généralement à l‘origine du sur-stockage, exposant ainsi l’organisation à un risque de dévalorisation de ses stocks, mais également à des difficultés liées à la conservation. Le sur-stockage augmente les charges fixes (locaux, rangements du stock) et les charges variables (électricité, entretien des locaux, entretien des stocks, etc.). Chaque produit stocké trop longtemps diminue la trésorerie de l’entreprise.

  • Risque de sous-stockage : à l’inverse, le sous-stockage n’est pas non plus souhaitable car cela risque d’engendrer des ruptures de stocks et une désorganisation de la chaîne de production. En plus d’une diminution du chiffre d’affaires, l’incapacité à produire correctement pénalisera nécessairement la relation client.  


Optimiser ses stocks est synonyme de gain de rentabilité :

L’enjeu d’une bonne rotation des stocks est d’en réduire le coût afin de libérer des liquidités et de renforcer le fonds de roulement de l’entreprise.

Adapter ses stocks permet de libérer de l’espace et de repenser les processus de préparation de commandes. En réduisant les déplacements pour l'approvisionnement, en installant des postes de préparation de commandes, semi-automatisés ou automatisés, et en sécurisant l’espace, vous pouvez vous assurer des performances de picking rapides et sans erreur.

Optimiser la gestion des stocks implique également d’anticiper les variations de la demande en suivant scrupuleusement l’état de ses stocks en temps réel, en pratiquant par exemple le « cycle counting ». 



2- Optimisation des stocks : par où commencer ?


Choisissez votre méthode de stockage dans le but d’optimiser vos processus de prélèvement. La méthode retenue dépendra de votre secteur d’activité mais aussi des produits stockés. Selon que vous stockiez de petits supports de charge, des palettes ou encore des conteneurs grands volumes, vous ne retiendrez pas la même solution de stockage.   

Le choix de la méthode de stockage dépend également de votre méthode de préparation de commandes :

  • Préparation de commandes manuelle : Selon le principe “Homme vers produit”, les opérateurs viennent prélever les marchandises disposées dans des emplacements de stockage. Par exemple, avec le système ”Pick to Light”, un voyant lumineux signale à l’opérateur l’emplacement et le nombre de pièces à prélever.  

  • Préparation de commandes semi-automatisée : Le principe est celui du “Produit vers homme”. Ainsi, les actions manuelles sont couplées à des solutions automatisées pour augmenter la productivité et diminuer la pénibilité du travail des opérateurs. 

  • Préparation de commandes automatisée :  Ces systèmes entièrement automatisés ne requièrent pas l’intervention d’opérateur. Les différentes solutions (A frame, Schäfer Case Picking etc.) permettent des regroupements de commandes complexes en un temps record et sans erreur.    


L'entrepôt doit être vu comme une chaîne : les systèmes de stockage optimisés sont couplés avec des systèmes de convoyage et de transport permettant de faciliter l'acheminement aux postes de préparation.    



 3- Quels indicateurs de suivi des stocks prendre en compte ?


Afin de suivre vos mouvements de stocks, il est indispensable de mettre en place des indicateurs de suivi. Voici 4 KPIs incontournables :

  • Taux de rotation de stock : détermine le nombre de fois où le stock doit être remplacé durant une période donnée ;

  • Taux de couverture : correspond au nombre moyen de jours que le stock peut couvrir. Le temps d’écoulement consiste à calculer combien de temps un produit reste en stock avant d’être écoulé ;

  • Taux de disponibilité : correspond au % de produit disponible à l’instant T ;

  • Taux de service client : ratio entre le nombre de commandes livrées dans les temps et le nombre de commandes totales.


L’enjeu est de trouver le point d’équilibre entre la disponibilité client, le niveau de service et la rotation de stock.


4- Vous appuyez-vous sur le bon logiciel de gestion des stocks ?


Automatiser sa gestion des stocks grâce à un logiciel est indispensable pour simplifier et renforcer le contrôle et l’organisation des stocks.  

Les avantages sont multiples :

  • Automatiser et rationaliser les processus de gestion des stocks ;

  • Suivre en temps réel l’état des stocks et des commandes en cours ;

  • Garder un historique des mouvements de stocks ;

  • Valoriser les stocks ;

  • Produire des tableaux de bords et des indicateurs de suivi.


Quelle que soit la taille de votre entrepôt et son système de gestion, manuel ou automatisé, choisissez un logiciel parfaitement adapté à vos besoins logistiques et qui s’intègre de manière optimale à vos processus intralogistiques.


L’optimisation des stocks est une recherche constante d’équilibre entre les contraintes logistiques et la satisfaction client. De nombreuses pistes de réflexion peuvent vous conduire à une amélioration rapide de votre politique de stockage.   


Chez SSI SCHÄFER, nous couvrons tous les besoins logistiques de votre entrepôt. Nous vous accompagnons dans la détermination de vos priorités et de vos exigences afin de sélectionner le système le plus adapté aux spécificités de votre organisation.



LE GUIDE DE LA PERFORMANCE INTRALOGISTIQUE

Quelles sont les clés du succès pour gagner en productivité ?
Découvrez nos conseils logistiques et bonnes pratiques pour anticiper sur les évolutions intralogistiques de demain et gagner en performance logistique.

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE
mock-up guide performance intralogistique

NOS DERNIERS ARTICLES

Orca_DSC_9436.jpg

Automatisation d’un entrepôt logistique : 4 bonnes raisons de passer le cap

wamas_labor_management.jpg

Gestion des Ressources Humaines et matérielles dans l'entrepôt

artificial_intelligence_04

L'internet des objets (IoT) - Une révolution pour la logistique