Nouveau mode de travail : la classe créative

Le passage de la société industrielle à celle de la connaissance basée sur la création de valeurs immatérielles modifie les structures de l'entreprise et le comportement des employeurs. La main d'œuvre devient une composante essentielle de l’économie globale dans les domaines tels que le service, l’information, la créativité. Les processus, expériences et idées gagnent en importance. Les limites entre vie privée et vie professionnelle s’estompent de plus en plus. Les salariés sous contrat à durée indéterminée aspirent également à davantage d'indépendance dans l'exercice de leurs activités.

Evolutions:

  • Les travailleurs du savoir, les auto-entrepreneurs et les riches de demain constituent la classe créative. Ils aiment le « nouveau luxe » et le savourent bien, leurs proches sont des citoyens du monde qui s'engagent en même temps dans leur région.

  • La classe créative apprécie les performances de haut niveau, l’artisanat, les technologies actuelles, la transparence, la durabilité, l’amitié, l’auto-optimisation et la qualité de vie. Elle redéfinit le travail en exigeant des modèles de temps de travail flexibles, une plus grande autonomie et l’auto-réalisation. Les biographies professionnelles se transforment en multigraphies, visant une vie permanente.

  • Le travail mobile, sans lieu de travail fixe, offrant la meilleure plate-forme de développement de la créativité, ainsi qu’un bon équilibre vie-travail deviennent la norme attendue. Seul celui qui se positionne comme employeur attractif avec des horaires de travails flexibles, des congés sabbatiques, des principes d’équilibre vie-travail et un travail qui a du sens, est en mesure d’attirer et de garder les meilleurs talents.