Automatisation d’un entrepôt logistique : 4 bonnes raisons de passer le cap

L’automatisation d’un entrepôt logistique consiste à utiliser des solutions mécanisées qui assistent les opérateurs, depuis la réception de la marchandise jusqu’à l’expédition des colis. 

D’après l’étude "2024 Warehousing Vision Study", 6 entreprises sur 10 prévoient l’automatisation de leurs entrepôts dans les prochaines années. 39% des décideurs logistiques privilégient l’automatisation partielle et déclarent l’envisager pour augmenter la productivité de leurs opérateurs, et non pour les remplacer. 

Pourquoi passer le cap de l’automatisation de votre entrepôt logistique ?


 

1- Répondre à l’augmentation des flux de marchandise

Les commandes réalisées via internet sont plus nombreuses mais également plus hétéroclites, le panier moyen du client contient toujours plus de références et les délais de livraison qui leur sont proposés, toujours plus contraignants pour les professionnels. 

Les flux en entrepôts doivent pouvoir répondre à cette demande.


Fluidifier les cadences


L’automatisation des entrepôts a pour vocation d’organiser les flux logistiques de manière à fluidifier les cadences, ce qui devient indispensable à l’ère du e-commerce et des flux omnicanaux. 

Il s’agira, par exemple, de mettre en place un transstockeur, système fixe de manutention automatique de palettes qui ne nécessite que 3 opérateurs pour réaliser les tâches de neuf chariots élévateurs.


Augmenter la capacité de l’espace de stockage


L’entrepôt traditionnel suit une organisation plutôt horizontale, gourmande en espace au sol. Un entrepôt entièrement automatisé permet de gérer des stockages en hauteur, jusqu’à 40 mètres. 

De ce fait les entrepôts anciens qui ne s’élèvent qu’à 4/5 mètres sont plus difficilement automatisables, l’idéal étant de disposer d’une hauteur permettant de libérer de la surface au sol pour stocker à la verticale. 


Capacité à traiter les pics d’activités


L’activité n’est plus figée autour d’évènements périodiques comme les soldes ou la Saint Valentin. Les flux varient constamment du fait de l’avènement du web et du e-commerce. 


Le WMS (Warehouse Management System) aide les gestionnaires logistiques à anticiper ces pics d’activités, moins prévisibles qu’auparavant, en suivant l’évolution des flux internes en temps réel, pour prévoir aux mieux les besoins immédiats. 

Les nouvelles technologies permettent également de gagner en productivité et en flexibilité sur site, notamment dans la préparation des commandes.



2- Améliorer la préparation des commandes


L’optimisation de la préparation des commandes a pour objectif d’expédier les colis le plus rapidement possible afin de respecter les délais de livraison.


Les suites logicielles, adaptées aux pilotages des machines, permettent de gagner en productivité lors de la phase de picking, en réduisant notamment les erreurs humaines. La qualité des données saisies dans le logiciel détermine la finesse du calibrage des machines d’où l’importance de la planification des ventes à injecter dans le logiciel de pilotage.


Diverses technologies ont été mises au point pour optimiser la préparation des commandes et le colisage, comme par exemple :

  • La Station Get and Pick: couplée avec un système de stockage automatisé et un système de convoyage, le système place directement les articles dans les bacs de commande et les cartons.

  • A-Frame : l’opérateur place des produits homogènes dans les stockages, les produits sont ensuite prélevés automatiquement vers le tapis puis mis en colis. Il est particulièrement adapté lorsque les produits à préparer ont une fréquence de rotation élevée. 

Ces technologies facilitent la prise de décision et le travail des opérateurs logistiques.



3- Automatisation de la prise de décision grâce aux logiciels


Le logiciel de WMS automatise la gestion des processus en informant les opérateurs logistiques des étapes à suivre, ce qui réduit le risque d’erreur.


De plus, les AGV, véhicules auto-guidés, ont fait leur apparition dans les entrepôts. Ces robots sont intégrés au logiciel de contrôle WCS (Warehouse Control System) lui-même connecté au WMS. 


Le logiciel logistique WAMAS® de SSI SCHÄFER notamment, intègre ces robots dans n’importe quel système logistique. Grâce à ces logiciels, les robots se déplacent dans les espaces de stockage pour transporter et assembler les marchandises suivant les trajectoires optimales décrites par ordinateur.  


La capacité des logiciels à fonctionner 24h/24 permettent d’encaisser les pics d’activité liés aux évènements commerciaux et à ceux, plus erratiques, liés au succès d’un produit, d’une offre promotionnelle ou encore d’une campagne marketing. 

Ces solutions de robotisation répondent aux problématiques posées notamment par l’e-commerce : préparation de commandes hétérogènes et rapidité d’exécution plus importante.  



4- Améliorer les conditions de travail des salariés et la sécurité au sein de l’entrepôt


L’automatisation des entrepôts vise également à réduire la pénibilité des opérations logistiques. L’amélioration des conditions de travail et de la sécurité des équipes est une priorité pour les entreprises qui cherchent à dispenser au maximum leur main d’œuvre de tâches chronophages, dangereuses, fatigantes et répétitives.


La stratégie « Goods to  Man », c’est-à-dire l’acheminement des articles vers l’opérateur, supprime les déplacements des préparateurs de commandes, optimisant ainsi les surfaces de stockage et réduisant le temps nécessaire à la préparation d’une commande.

 

Plusieurs postes de travail sur le principe “Good-to-man” sont proposés par SSI SCHÄFER, notamment la station Get and Pick. Celle-ci est basée sur le concept ergonomique ergonomics@work!®, un processus de saisie conçu « de haut en bas » afin de réduire la pénibilité du travail des opérateurs. 


Les applications automatisées ou semi-automatisées de préparation de commandes, de stockage et de robotique représentent un investissement nécessaire pour réduire le coût d’exploitation, gagner en productivité et en réactivité tout en réduisant la pénibilité des opérateurs. 

Une logistique fiable et évolutive passe par la mise en place de solutions intralogistiques durables et performantes.


LE GUIDE DE LA PERFORMANCE INTRALOGISTIQUE

Quelles sont les clés du succès pour gagner en productivité ?
Découvrez nos conseils logistiques et bonnes pratiques pour anticiper sur les évolutions intralogistiques de demain et gagner en performance logistique.

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE
mock-up guide performance intralogistique

NOS DERNIERS ARTICLES

Orca_DSC_9436.jpg

Automatisation d’un entrepôt logistique : 4 bonnes raisons de passer le cap

wamas_labor_management.jpg

Gestion des Ressources Humaines et matérielles dans l'entrepôt

artificial_intelligence_04

L'internet des objets (IoT) - Une révolution pour la logistique