5 erreurs à ne pas commettre pour un tableau de bord logistique performant

Quelque soit votre secteur d’activité, en tant que responsable logistique, la gestion des stocks et le respect des délais de livraison requièrent une organisation efficace. L’ensemble de votre entrepôt doit être optimisé pour assurer compétitivité et performance.

Pour renforcer votre productivité, la gestion d’un tableau de bord sera capitale. Pourquoi et comment optimiser votre tableau de bord ? Quelles sont les erreurs à éviter pour rester compétitif ? On vous dit tout dans cet article.


La nécessité d’un tableau de bord pour un suivi maîtrisé

Un outil d’aide à la décision

Le tableau de bord logistique est un outil de pilotage logistique qui permet de conduire judicieusement les activités de votre entrepôt et d’atteindre plus facilement les objectifs fixés. Ce tableau de bord doit être paramétré en fonction de vos besoins afin de vous fournir une vision claire de la situation de votre entrepôt. Sans une image instantanée des flux de marchandises, la prise de décision ainsi qu’un suivi efficace s'avèrent alors complexes.

Pour que cet outil de gestion soit performant, il convient de bien déterminer les indicateurs clés de performance (KPIs) relatifs aux objectifs opérationnels et stratégiques de votre entreprise.

Grâce à ce suivi des indicateurs clefs de performance, vous pourrez garder une bonne maîtrise de votre organisation des flux de marchandises mais également de votre équipe et réagir plus vite en cas d’imprévu. Le tableau de bord logistique permet également d’être prévenant et d’éviter les ruptures de stock ou l’accumulation de produits secondaires.


Boostez vos actions grâce à un tableau de bord stratégique

En vous appuyant sur un tableau de bord logistique fiable, vous obtiendrez des informations détaillées telles que le taux de service, le suivi des niveaux de stock, la rapidité et le respect des délais de livraison et bien d’autres indicateurs pertinents.

Ces données vous aideront à mieux piloter la performance de votre entrepôt et de prendre les meilleures décisions au moment le plus opportun.

Un tableau de bord tenant compte des indicateurs pertinents pour votre activité et la gestion de votre entrepôt vous permettra d’être vigilant quant au bon déroulement des flux logistiques.

Vous l’aurez compris, en tant que responsable logistique la mise en place d’un tableau de pilotage vous sera indispensable. Le choix des indicateurs clés de performance  utilisés sera déterminant dans le pilotage de vos processus logistiques.


Logistique : comment déterminer les meilleurs indicateurs pour votre activité ?

Pour avoir un tableau de bord logistique adapté et pertinent à la gestion de votre entrepôt, débutez par une phase de réflexion stratégique.

Étape 1 : Réunir les éléments nécessaires à la création du dashboard

Vous devez déterminer les différentes personnes qui vont utiliser le tableau de bord en vue de bien spécifier l’usage prévu. Il faut définir également la périodicité d’affichage et d’alerte. Les objectifs à atteindre et les limites acceptables, ainsi que la source de données nécessaire, doivent aussi être identifiés.

Étape 2 : Pensez votre tableau de bord avec vos collaborateurs

Quels sont les besoins fonctionnels des acteurs concernés ? Comment structurer les données et éviter des reporting hétérogènes ? Réunissez votre équipe autour des sujets qui seront indispensables à suivre dans votre tableau, et sensibilisez-les à la mise en place de reporting. Ceci vous permettra également d’éviter l’incompréhension des outils de gestion ainsi qu’une mauvaise gestion de ces derniers.

Étape 3 : Déterminez vos objectifs avant d’élaborer votre tableau de bord

La mesure de la performance de votre entrepôt sera possible en débutant par la définition d’objectifs quantifiables. Une fois que vous avez choisi les sources de données exploitables, commencez à élaborer les indicateurs correspondants. Pensez à lancer un processus de vérification afin de valider l’applicabilité de vos outils.

Étape 4 : Faites le choix d’indicateurs clés pour votre activité

Plusieurs types d’indicateurs clés de performance (KPIs) peuvent être utilisés dans le suivi de votre performance logistique.

Dans un premier temps, on retrouve les indicateurs d’alerte : dysfonctionnement, anomalie, rupture ou tout autre problème technique nécessitant des actions correctives seront nécessaires dans la gestion de la chaîne logistique.

Les indicateurs d’équilibrage et d'efficience fournissent des informations sur la situation actuelle VS les objectifs fixés. On y retrouve notamment :

●      Le taux de disponibilité,

●      La rotation de stock,

●      Le taux de couverture de stock futur,

●      La fiabilité de la provision.

Certains indicateurs sont plus spécifiques et permettent d’évaluer des activités propres à chaque société : livraison dans les temps, délais de livraisons clients et fournisseurs, coût logistique, taux de démarque, taux d’occupation entrepôt.

Des renseignements utiles à votre prise de décision : si vous avez un taux de rotation plus faible que prévu vous pourrez alors optimiser leur placement dans l’entrepôt.

Enfin, les indicateurs d’anticipation permettent d’obtenir des renseignements sur les besoins à venir de votre entrepôt. La variation des stocks en fonction de certains critères analysés (saisonnalité, événement) permettent de gagner en flexibilité sur la préparation des commandes.


Les erreurs qu’il ne faut pas commettre dans la construction de votre tableau de bord

Si vous souhaitez disposer d’un tableau de bord personnalisé et efficace pour piloter efficacement la logistique de votre entreprise, découvrez les points suivants afin d’éviter de commettre certaines erreurs.


Erreur 1 : Oublier de définir des objectifs précis avant de commencer son tableau

Les objectifs constituent la base même de la construction d’un tableau de bord. Si vous voulez optimiser la gestion de stock de votre entreprise et l’ensemble des flux de marchandise, vous devez trouver un équilibre entre le niveau de stock et la satisfaction des besoins de vos clients.

Par exemple, si vous souhaitez afficher un taux de service supérieur à 95 % pour les produits les plus plébiscités par vos clients, vous devez fixer un seuil précis pour passer des commandes auprès de vos fournisseurs et améliorer les services de livraison afin que tous les articles soient remis aux clients dans les délais indiqués. En vous fixant des objectifs quantifiables et atteignables vous gagnerez en performance.


Erreur 2 : Utiliser trop d’indicateurs de performance

Il faut noter que ce n’est pas le nombre d’indicateurs de performance utilisé qui compte, mais la pertinence des KPIs sélectionnés en fonction de votre domaine d’activité et de vos objectifs.

Plus vous êtes synthétique, plus votre stratégie est performante. Privilégiez la clarté et la simplicité pour obtenir des résultats satisfaisants.


Erreur 3 : Ne pas faire de suivi, ni d’évaluation de la performance du tableau de bord

Il ne faut pas oublier de mettre régulièrement à jour vos outils et de collecter les données constitutives afin que les informations affichées puissent vous aider dans le processus de décision.

Ces datas affichées par le tableau de bord permettent au responsable logistique de mieux diriger son entrepôt. Il est donc primordial d’effectuer des mises à jour régulières afin d’obtenir des informations fiables qui vous aideront à prendre les bonnes décisions. Toute l’équipe pourra alors adapter sa stratégie pour améliorer la gestion des stocks et pour atteindre les objectifs fixés.

Par exemple, lorsque vous recevez une alerte signalant que le stock d’un produit défini a atteint le seuil pré-indiqué pour passer commande, vous devez contacter votre fournisseur pour éviter une rupture de stock.


Erreur 4 : Omettre l’aspect évolutif du tableau de bord

Le tableau de bord est un outil qui doit s’adapter à l’évolution des activités de votre activité. En effet, la qualité des indicateurs doit être régulièrement vérifiée. Des changements s’imposent lorsque le contexte et/ou les objectifs évoluent. Vous devez absolument adapter les indicateurs aux nouveaux objectifs définis et aux besoins des nouveaux utilisateurs pour maximiser l’efficacité de l’outil.


Erreur 5 : Négliger l’automatisation

En tant que responsable logistique, vous devez assurer la gestion des flux de l’ensemble de l’entrepôt ce qui exige de la réactivité, de l’interactivité mais également de la proactivité : chercher à optimiser la chaîne logistique de l’approvisionnement à la livraison.

En cas de dépassement d'un certain nombre de mouvements de matériel dans l'entrepôt, il peut s’avérer pertinent d’opter pour des solutions de transport automatisés des articles ou supports de charge (par convoyeurs, AGVs etc), ou pour des systèmes de stockage automatisés (navettes, transstockeurs etc.), ainsi que pour des postes de préparation de commandes partiellement ou entièrement automatisées, qui vous permettront d’augmenter l’efficacité de votre entrepôt.

Cela vous permettra également de simplifier le suivi de vos processus logistiques en bénéficiant d’une traçabilité sur l’ensemble de vos flux de produits, ce qui vous évitera des erreurs sur votre tableau de bord.

De plus, il est également possible de vous faire accompagner dans l’ensemble de la gestion de performance de votre entrepôt. De nombreuses solutions technologiques automatisées vous permettront d’avoir une installation performante reliée à un tableau de bord en temps réel pour une gestion facilitée.

 

Grâce aux données, aux graphiques et aux informations affichées par vos tableaux de bord, vous pouvez améliorer votre chaîne logistique et le système d’information de votre entrepôt.

Choisissez minutieusement vos indicateurs KPIs pour améliorer votre pilotage stratégique. L’automatisation des processus est également une solution qui vous permettra de visualiser la situation globale en temps réel, et vous évitera des erreurs de suivi.

LE GUIDE DE LA PERFORMANCE INTRALOGISTIQUE

Quelles sont les clés du succès pour gagner en productivité ?
Découvrez nos conseils logistiques et bonnes pratiques pour anticiper sur les évolutions intralogistiques de demain et gagner en performance logistique.

TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE
mock-up guide performance intralogistique

NOS DERNIERS ARTICLES

Orca_DSC_9436.jpg

Automatisation d’un entrepôt logistique : 4 bonnes raisons de passer le cap

wamas_labor_management.jpg

Gestion des Ressources Humaines et matérielles dans l'entrepôt

artificial_intelligence_04

L'internet des objets (IoT) - Une révolution pour la logistique