Les questions à se poser avant d’opter pour l'automatisation de son entrepôt

Le besoin d’automatisation de son entrepôt logistique est souvent lié à une croissance de son activité logistique, qui engendre :

  • Soit une problématique de flux logistiques : les typologies de produits et les flux de produits à stocker, trier et préparer se complexifient et deviennent difficiles à gérer manuellement.

  • Soit une problématique de surface de stockage : les volumes de produits stockés augmentent et l’entrepôt devient trop petit.

Dans ces deux cas, Il devient nécessaire d’investir dans un nouvel entrepôt ou d’automatiser l’entrepôt existant.

Mais l’automatisation est avant tout une question de stratégie d’entreprise. Ces projets doivent donc être étudiés avec la direction logistique, mais également avec la direction générale. Les volumes de commandes, les typologies de produits et les business modèles peuvent évoluer très vite :  il faut donc lier l’évolution des process logistiques à l’évolution de l’entreprise.

L’autre problématique importante à soulever est la conduite du changement et le développement d’équipes en interne, qui doivent être préparées à conduire ce projet d’automatisation logistique.

La condition humaine est également au cœur du projet de passage à un entrepôt ou à un magasin automatique. Il est préférable de demander à des systèmes automatisés d’augmenter leur productivité, plutôt qu’aux hommes. Il ne s’agit pas de détruire des emplois, mais de les transformer : d’accompagner la croissance avec des salariés, dont on améliore les conditions de travail, en les orientant vers des métiers plus intéressants, plus valorisants. Il peut être ainsi demandé à des caristes de devenir des techniciens de maintenance de 1er niveau. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, beaucoup sont très intéressés et y voient une réelle opportunité.