Le Cloud Computing - une question de confiance

Les réseaux sociaux, les services de streaming et les moteurs de recherche - de plus en plus de services et de systèmes profitent des avantages de l'informatique dématérialisé. Compte tenu de la complexité croissante des systèmes informatiques au sein des entreprises et entre celles-ci, les solutions professionnelles de Cloud Computing peuvent contribuer à simplifier les processus. Cela met fin à la capacité d'adaptation limitée des services informatiques internes. La décision d'utiliser des solutions ou des fournisseurs informatiques basés sur le cloud est cependant toujours un sujet sensible - le cloud exige une confiance entière dans la sécurité des données.

A l'ère de la digitalisation et de l'automatisation plus de 50 % des entreprises européennes* ont déjà implanté des solutions dématérialisées ou le prévoient. L'accès aux données en ligne permet aux entreprise de travailler depuis n'importe quelle destination, de piloter et évaluer leurs processus en temps réel et permet au service informatique de gagner en efficacité. 

Selon une étude de KPMG, environ un tiers des entreprises utilisent déjà des cloud publics (externes) et ce nombre est en constante augmentation. Cependant, cela concerne encore principalement des données d'entreprise non critiques et non sensibles qui sont accessibles au grand public, comme le contenu des sites web.

Le cloud est-il plus sûr que les systèmes informatiques internes ?

L'intégration de nouveaux services, dans un cloud existant, exige de la part des fournisseurs et des utilisateurs une stratégie bien pensée. Le but est de créer des nouveaux processus qui seront bénéfiques à l'entreprise et qui garantissent la sécurité et contrôle total des données (sensibles ou non)

Le manque de sécurité est la raison principale qui empêche les entreprises de recourir à une solutions informatiques externes. Sont évoqués principalement les craintes d'accès non-autorisés, la perte et/ou vol des données sensible ou encore l'espionnage industriel. Pourtant dans certains cas le Cloud Computing s'avèrera plus fiable. Par exemple pour les TPE ou PME qui ne peuvent rivaliser avec les infrastructures informatiques des grands fournisseurs de services dématérialisés.

Nouvelles exigences légales suite à l'introduction du RGPD

Fin mai 2018, le règlement général sur la protection des données est entré en vigueur. Depuis lors, les entreprises doivent se conformer aux processus de collecte et de stockage des données personnelles des citoyens de l'EU**. Cela s'applique également aux solutions basées sur le cloud. Les fournisseurs de Cloud Computing (Data Processors) et les utilisateurs de Cloud Computing (Data Controllers) sont responsables de de la mise aux conformités ; le fournisseur doit, par exemple, fournir tous les éléments pour une saisie respectueuse de la protection des données. La législation stipule également que le centre de traitement des données et le siège du fournisseur - et donc les données elles-mêmes - doivent être situés dans l'EU.

L'intralogistique en Cloud

Le secteur de la logistique a également reconnu les avantages de la dématérialisation et propose désormais à ses clients des solutions et des systèmes d'intralogistique compatibles avec les Cloud. Les entreprises utilisent des serveurs centralisés et basés sur le Cloud pour optimiser leur chaîne leur Supply Chain. La logistique génère beaucoup de données qui ne sont souvent pas utilisées efficacement. Les systèmes de gestion d'entrepôt, supportés par le Cloud, permettent de répondre plus facilement et plus rapidement aux données évaluées, quel que soit l'emplacement de l'entrepôt. Il en va de même pour la maintenance prédictive, qui utilise de grands volumes de données pour fournir des informations précieuses sur l'état des systèmes.

En tant que solution de la digitalisation des entreprise, le Cloud aux entreprises de la logistique et/ou automatisées de se mettre en réseau (multi-cloud) ou de créer des synergies sur la base de grandes analyses de données. Une tendance à l'abandon des systèmes informatiques internes classiques, au profit de systèmes basés sur le Cloud, est déjà en cours et devrait ouvrir de nouvelles possibilités d'innovation à l'avenir.

Les pics d'activités dans la logistique nécessitent un dimensionnement de l'infrastructure informatique. Grâce à leur souplesse d'évolution, les solutions de Cloud Computing peuvent créer des potentielles opportunités.


Auteur :  Klaus Zlöbl


Source:

* Cloud-Monitor 2017 | KPMG AG Wirtschaftsprüfungsgesellschaft

** Vogel Business Media Gmbh

À propos de l'auteur

illustration blog cloud computing - klaus zlöbl

Klaus Zlöbl a terminé ses études de télématique à l'université de technologie de Graz et a occupé différents postes dans le développement de logiciels depuis 1991. Il apporte son expérience à SSI SCHÄFER depuis 2011 et est responsable de l'architecture du système WAMAS® depuis 2014. À ce poste, il s'occupe de l'intégration des nouvelles technologies et des développements pour le portefeuille de produits WAMAS.

teaser_mockup_lb_ia

L'Intelligence Artificielle dans l'intralogistique

Comment suivre la transformation digitale et faire évoluer ses processus intralogistiques afin de rester performant et compétitif ? Découvrez-le dans notre dernier livre blanc.
TÉLÉCHARGER

Interlocuteur

Charlotte Bargman Chargée Communication Numéro de téléphone: +33 6 58 17 47 26 Email: charlotte.bargman@ssi-schaefer.com